Comme un Arbre dans la Ville

Le grand Maxime Leforestier (le bien nommé) en avait fait depuis longtemps le constat alarmant et force est de constater que le temps passe et efface trop souvent la mémoire collective. Afin de la rafraîchir et aussi pour s'adapter à une tendance à la précipitation, nous vous livrons ici deux couplets qui ne sont pas sans nous rappeler une situation bien connue (un petit player vous en permet l'écoute en bas de l'article) :

"Entre béton et bitume
Pour pousser je me débats
Mais mes branches volent bas
Si près des autos qui fument
Entre béton et bitume
(...)
Entre béton et bitume
On m'arrachera des rues
Pour bâtir où j' ai vécu
Des parkings d'honneur posthumes
Entre béton et bitume"

Constant que les maux mots d'une chanson n'ont pas le pouvoir d'influencer les politiques d'urbanisation, nous consolidons donc notre mouvement en ralliant encore et toujours plus de signatures.
Nous atteignons à présent les 580 pétitions signées et d'autres circulent encore en interne dans nos différents réseaux. N'oublions pas qu'il s'agit ici d'une première initiative et qu'une deuxième phase de mobilisation est déjà en marche avec la propagation de cette initiative sur la toile d'internet (pour mémoire cliquez ici). A bon entendeur ... salut




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire